Tourisme et loisirs
Tourisme et loisirs > Maison de la béate

INFO PRATIQUE

Un boulanger vient sur la place du village le mardi à 9h45, jeudi à 9h30 et samedi à 9h45

Un boucher vient sur la place du village le jeudi de 8h45 à 09h15


Horaires et contact

Ouverture de la Mairie

Mardi, mercredi, vendredi et samedi de 9h à 12h

Contact

Tél : 04 75 30 01 68
Envoyer un courrier électronique


Maison de la béate

La maison de la Béate logeait autrefois des femmes mi religieuses, mi enseignantes, qui inculquaient aux jeunes enfants les rudiments de la religion, de l’enseignement et de la vie quotidienne.

Située au hameau des Ruches, la maison de Béate, dont l’aventure, étalée sur environ 300 ans (1660-1960). créées au milieu du XVIIe siècle par Anne-Marie Martel (1644-1673) du Puy-en-Velay, c’étaient des jeunes filles ou des veuves réunies en une association diocésaine, ce qui les faisait assimiler à des religieuses, ne serait-ce que par leur costume ; établies dans la plupart des hameaux isolés du Velay, puis de la Haute-Loire, elles enseignaient le catéchisme, les « rudiments »... et la dentelle ; elles vivaient dans les « maisons d’assemblée » construites par les habitants du hameau qui assuraient intégralement la nourriture et l’entretien de leur Béate. Quelques-unes de ces très modestes maisons ont été bâties en Ardèche où, à Saint-André-en-Vivarais, en subsistait une presque en ruines jusqu’en 1988 ; à cette date, le maire, Guy Pleynet, et Michel Faure, alors président de la Sauvegarde, firent inscrire au programme 1999 du Conseil général la restauration de la dite maison, typique de la petite architecture rurale. L’inauguration eut lieu en août 2000.